LES PRINCIPES COMPTABLES GÉNÉRALEMENT RECONNUS

Les principes comptables généralement reconnus représentent les règles qui servent de guide pour mesurer, enregistrer et rapporter les informations financières de l'entreprise. La comptabilité n'est pas une science exacte, mais elle repose plutôt sur des principes comptables généralement reconnus qui ne sont pas vérifiables expérimentalement.

Au Canada, c'est l'Institut Canadien des Comptables Agréés (ICCA) qui renferme les principes comptables généralement reconnus. L'ICCA publie et met à jour le Manuel de l'ICCA qui est organisé selon les Normes internationales d'information financière (IFRS) et les normes comptables pour les entreprises fermé.    

Conventions généralement reconnues :
  • la personnalité de l'entreprise;
  • la permanence de l'entreprise
  • la comptabilisation des opérations en monnaie;
  • la périodicité.

 

La personnalité de l'entreprise représente la séparation entre les activités de l'entreprise et celle de son propriétaire. Il ne recouvre pas nécessairement la forme légale de l'entreprise.

La permanence de l'entreprise représente la poursuite des activités de l'entreprise dans un avenir prévisible.

La comptabilisation des opérations en monnaie est basée sur la monnaie pour mesurer les toutes les activités économiques et sert de mesure pour la comptabilité. De plus, il faut présenter l'information financière dans la même devise.

La périodicité suppose que l'activité économique de l'entreprise peut être divisée en périodes égales et arbitraires. Les périodes les plus courantes sont le mois, le trimestre et l'année.

Les principes comptables généralement reconnus
  • le principe du coût;
  • le principe de l'objectivité;
  • le principe de réalisation du revenu;
  • le principe de rapprochement;
  • la présentation fidèle et complète des états financiers;
  • l'importance des postes et des montants;
  • le principe de continuité;
  • l'attitude de la prudence.

Le principe du coût stipule que les transactions doivent être comptabilisées au coût d'acquisition et que les états financiers soient aussi établis sur le coût. Le coût d'acquisition est une mesure objective et vérifiable.

Le principe de l'objectivité établi de façon impartiale en éliminant dans la mesure du possible la perception et le biais personnel. Les transactions doivent être basées sur des faits.

Le principe de réalisation du revenu représente le moment où un revenu doit être enregistré. Le revenu est généralement enregistré à l'achèvement des travaux ou au recouvrement raisonnablement certain de la contrepartie.

Le principe de rapprochement est utilisé pour décrire la comptabilisation des charges dans la même période  que les produits d'exploitation auxquelles elle se rapportent. La constatation d'une charge est donc liée à la constatation d'un produit.

Le principe de la présentation fidèle et complète représente la représentation des opérations et des faits de l'entreprise sont conformes aux opérations et aux faits réels.

Le principe de l'importance des postes et des montants représente les conséquences de l'omission ou de l'inexactitude pour les décideurs utilisant l'information financière. L'importance doit tenir compte de l'ordre de grandeur et la qualité de l'information.

Le principe de continuité signifie que l'entreprise continuera ses activités dans un avenir prévisible et qu’elle sera en mesure de réaliser ses actifs et de ses dettes dans le cours de ses activités.

Le principe de prudence signifie de choisir la solution qui risque de moins surévaluer le bénéfice ou l'actif net.

 

Contenu associé

SAGBOX-Académie

Article lié

La comptabilité

 

 

 


Unité suivante: Les normes comptables au Canada